TOP 5 DES BALADES À MADÈRE

1. RANDONNÉE DE PICO AREEIRO À PICO RUIVO

Cette promenade relie deux des plus hauts sommets des îles de Madère, c'est une promenade magnifique, implique des tunnels et quelques montées et descentes raides, avec des vues fabuleuses sur le noyau central des montagnes.

En chemin, nous trouvons diverses grottes creusées dans le tuf volcanique où se réfugiaient le bétail et qui servaient d'abri aux bergers ; nous pouvons également voir divers oiseaux, dont certains des plus importants sont des espèces limitées à la Macaronésie, le canari (Serinus canaria), le pipit de Berthelot (Anthus berthelottii madeirensis) et le martinet des plaines (Apus unicolor), ainsi que d'autres sous-espèces trouvées uniquement dans l'archipel de Madère : le bruant de Madère (Petronia petronia madeirensis), le pinson des arbres (Fringilla coelebs madeirensis) et le firecrest (Regulus ignicapillus madeirensis).

Pour les amateurs de plantes, cette zone est connue comme une lande d'altitude et est marquée par la présence de divers endémismes de Madère, dont la violette de Madère (Viola paradoxa), la bruyère grise de Madère (Erica madeirensis), l'orchidée de roche ( Orchis scopolorum) et le rein de Madère (Anthyllis lemanniana).

Près du refuge Pico Ruivo, vous trouverez le sentier PR 1.2, qui mène à Achada do Teixeira. À Achada do Teixeira, vous pouvez voir "Homem em pé" (Homme debout), une formation rocheuse de basalte trouvée en descendant la pente après avoir passé l'abri à Achada do Teixeira.

Distance : 10 km

2. LEVADA DAS 25 FONTES

La levada 25 Fontes (25 fontaines) est l'une des plus populaires de l'île de Madère. Son nom est à la hauteur du nombre de fontaines ou de petites cascades qu'il est possible de compter une fois sur place.

Partant de Calheta et allant jusqu'aux 25 Fontes, le sentier, qui possède un tunnel, révèle de nombreux paysages et de merveilleuses sensations. En chemin, il est possible d'admirer une grande variété d'espèces endémiques de la flore et de la faune de la région. Profitez du contact avec la nature et absorbez tout ce qu'elle a à offrir !

Une fois arrivé aux 25 Fontes, laissez-vous séduire par les paysages et l'environnement, comme les cascades jaillissant vers un magnifique lagon. Faites une pause et ouvrez votre esprit. Il y a même des gens qui plongent dans les eaux gelées.

Rabaçal est un lieu unique et magique, regorgeant de cascades, fontaines, lagon et bien plus encore ! Venez découvrir !

Distance : 4,6 Km (+ 4,6 Km aller-retour)

3. CALDEIRÃO VERDE

Commençant dans le parc forestier de Queimadas, cette promenade est "aller-retour" et traverse des pentes spectaculairement raides, mais c'est l'un des meilleurs moyens de pénétrer à pied dans la profonde vallée du ruisseau São Jorge; vous aurez besoin d'une torche sur cette promenade, qui passe par un tunnel.

Ce sentier commence au parc forestier de Queimadas et serpente le long de la passerelle de la levada de Caldeirão Verde à 980 m d'altitude, dans la commune de Santana.
La levada de Caldeirão Verde est une œuvre d'art impressionnante construite au XVIIIe siècle qui commence dans le lit principal du ruisseau Caldeirão Verde. Traversant des falaises abruptes et des montagnes, il transporte l'eau qui s'écoule des plus hautes montagnes de Madère, pour être utilisée pour irriguer les terres agricoles de la paroisse de Faial.

Cette levada est utilisée à des fins agricoles, mais c'est aussi un moyen important d'atteindre à pied l'intérieur de la vallée profonde du ruisseau São Jorge, offrant au voyageur une vue spectaculaire sur le terrain montagneux de l'intérieur de l'île et la possibilité marcher dans des tunnels creusés à la main dans la roche.
Dans le parc forestier de Queimadas, il y a un abri (Casa de Abrigo das Queimadas), qui conserve les caractéristiques originales des maisons typiques de Santana, y compris un magnifique toit de chaume.

A noter les excellents spécimens d'élégants cèdres du Japon (Cryptomeria japonica), de hêtres européens (Fagus sylvatica) au feuillage rougeâtre dense, de genévriers des Canaries (Juniperus cedrus), de laurier de Madère (Ocotea foetens), de Pau branco ou d'olivier du sud (Picconia excelsa), de la bruyère centenaire (Erica scoparia) ainsi que quelques spécimens de muguet (Clethra arborea) et de myrtille de Madère (Vaccinium padifolium) que l'on peut voir le long du sentier.

Les espèces d'avifaune indigène que l'on peut observer comprennent le pinson des arbres (Frigila coelebs), le firecrest (Regulus ignicapillus madeirensis), le pigeon à longs doigts de Madère (Columba trocaz trocaz), la Bergeronnette grise (Motacilla cinerea schmitzi) et la buse variable (Buteo buteo harteti).
Près du parc Queimadas, on peut voir sur le côté un petit village appelé Achada do Marques, un site qui a été désigné comme paysage protégé, connu pour ses terrasses de ferme traditionnelles et ses vieilles huttes de vache en pierre.

Après avoir traversé les 4 tunnels du parcours, Caldeirão Verde apparaît à gauche de la levada.
Le lac Caldeirão Verde est formé par l'eau qui tombe du lit du ruisseau Caldeirão Verde d'une hauteur d'environ 100 m.
Faites-vous plaisir et admirez le paysage environnant et reprenez votre souffle pour le voyage de retour.

Distance : 7,5 Km (+ 7,5 Km aller-retour)

4. PONTA DE SÃO LOURENÇO

En visitant certains des plus beaux paysages de falaises de Madère, cette promenade explore la longue péninsule mince à l'extrémité est de l'île. Les chemins sont bons, mais vallonnés - à vous de décider si vous vous approchez des bords.
Le sentier suit la pointe S. Lourenço, la péninsule la plus orientale de l'île de Madère, du nom de la caravelle de João Gonçalves de Zarco, l'un des trois découvreurs de l'île de Madère, qui en s'approchant de ce morceau de terre a crié à son navire " São Lourenço, ça suffit ! ».

Cette péninsule est d'origine volcanique et est principalement constituée de basalte, bien qu'il existe également des formations de sédiments calcaires. Au bout de la Pointe, il y a deux îlots : l'îlot Cevada, Metade ou Desembarcadouro, et l'îlot S. Lourenço, Farol ou Fora. La cloison en pierre marque le début du territoire du gouvernement régional et fait partie du parc naturel de Madère. La presqu'île est classée réserve naturelle partielle et l'îlot Desembarcadouro est une réserve naturelle totale. Toutes les terres et toutes les mers de la côte nord, jusqu'à une profondeur de 50 m, font partie du réseau européen des sites communautaires importants - Natura 2000.

Le climat semi-aride et son exposition aux vents du Nord ont sculpté la végétation basse et expliquent le manque d'arbres, qui distingue cette zone du reste de l'île et constitue un véritable patrimoine naturel. Ici, vous pouvez voir la plaque basale de l'île à son meilleur et plusieurs plantes rares et endémiques. Sur les 138 espèces de plantes recensées sur la péninsule, 31 sont endémiques (exclusives) de l'île de Madère. En termes de faune, il existe l'une des plus grandes colonies de goélands (Larus cachinnans atlantis) de la région, qui niche sur l'îlot Desembarcadouro.

Le long du parcours, vous pouvez souvent voir plusieurs espèces d'oiseaux telles que le Pipit de Berthelot (Anthus bertheloti madeirensis), le Chardonneret jaune (Carduelis carduelis parva), le Canari commun (Serinus canaria canaria) et le Crécerelle (Falco tinunculus). Des oiseaux marins protégés y nichent également comme le Puffin cendré (Calonectris diomedea), l'Océanite à croupion roux (Oceanodroma castro), le Pétrel de Bulwer (Bulweria bulwerii) et la Sterne pierregarin (Sterna hirundo). Le lézard de Madère (Lacerta dugesii), qui est le seul reptile de l'île, est très commun ici. Un autre aspect intéressant de cette zone est le nombre élevé de mollusques terrestres endémiques (24), communément appelés escargots.

Dans la mer, vous aurez peut-être la chance d'apercevoir le phoque le plus rare du monde, connu à Madère sous le nom de loup de mer (Monachus monachus).
A la fin du parcours, vous pourrez plonger dans le port de Sardinha, du nom des anciens propriétaires.
La maison Sardinha est la base d'un groupe de Rangers qui travaillent pour le parc naturel de Madère et qui sont chargés de veiller sur la zone.
A l'horizon au sud, vous pouvez voir Ilhas Desertas (îles désertes) et au nord les îles de Porto Santo.

Distance : 3 Km (+ 3 Km aller-retour)

5. LARANO ET BOCA DO RISCO

Au cours de cette randonnée, nous aurons la perspective de la beauté exubérante de la côte nord-est de l'île, où le contraste entre la terre et l'océan Atlantique rend ce paysage tout simplement inoubliable.

En chemin, il y a des vues incroyables sur la ville de Machico avec son aménagement paysager, ses maisons et ses bâtiments. Ensuite, nous passerons par le chemin de Boca Da Risco où nous atteindrons un point de vue qui offre une vue magnifique sur la côte nord de l'île.

Distance : 12 km

ALLER À LA PAGE D'ACCUEIL DU BLOG

© 2021 FEELING MADEIRA TOURS & WALKS